Les portes de feu

Sculpture composée de deux éléments isolés qui s’imbriquent l’un dans l’autre de par la complémentarité de leur forme. La différence de couleurs symbolise une différence de nature. L’eau en passant d’un élément à l’autre sous forme d’un filet central crée un lien entre les deux entités. Ce fluide vibrant, en traversant la pièce en son centre, suggère une force, un principe qui unifie les deux structures. Cette sculpture est une métaphore du principe dialogique d’Edgar Morin :«Le principe dialogique nous permet de maintenir la dualité au sein de l’unité. Il associe deux termes à la fois complémentaires et antagonistes. »

Matériaux : Ciment, pigments et granulats basaltique, résine stratifiée, inox, grillage
Hauteur : 4m30
Conception : Pierre Luu
Réalisation : Pierre Luu avec l’aide de Bruno Mathieu, Florent Métayer et Mokran Chebbah